Présidente : Le grand défi : Femmes, politique et médias par Marlène Coulomb-Gully

Présidente : Le grand défi : Femmes, politique et médias

Titre de livre: Présidente : Le grand défi : Femmes, politique et médias

Éditeur: Payot

ISBN: 222890712X

Auteur: Marlène Coulomb-Gully


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Marlène Coulomb-Gully avec Présidente : Le grand défi : Femmes, politique et médias

Si les femmes de pouvoir ont toujours existé, les femmes chefs d'Etat, démocratiquement élues, restent l'exception. En France, le fait est inédit, même si plusieurs d'entre elles se sont portées candidates depuis la première élection du président de la République au suffrage universel en 1965. Elles sont neuf en attendant celles qui, dans leur sillage, relèveront à nouveau le grand défi de l'investiture suprême. Toutefois le geste, voire la geste, de ces pionnières reste avant tout symbolique : aucune en effet, jusqu'en 2007, ne pouvait espérer figurer au second tour. Il n'en est que plus fort dans la rupture qu'il instaure et la brèche ainsi ouverte. C'est le regard des médias sur ces femmes politiques qui constitue l'objet de la présente étude dont la Ve République est le cadre. Révélateurs de l'imaginaire dominant autant qu'ils contribuent à le construire, les médias sont un creuset des représentations collectives. Quels portraits brossent-ils de ces femmes hors du commun et en quels termes les évoquent-ils ? Que nous disent-ils de l'articulation du masculin et du féminin au regard de la légitimité politique et de son évolution au cours des dernières décennies ? Autant de questions auxquelles s'efforce de répondre cet essai vif et enlevé, non dénué d'ironie, qui voudrait voir enfin démentie la formule selon laquelle, en France, les femmes sont candidates et les présidents sont des hommes.

Livres connexes

Si les femmes de pouvoir ont toujours existé, les femmes chefs d'Etat, démocratiquement élues, restent l'exception. En France, le fait est inédit, même si plusieurs d'entre elles se sont portées candidates depuis la première élection du président de la République au suffrage universel en 1965. Elles sont neuf en attendant celles qui, dans leur sillage, relèveront à nouveau le grand défi de l'investiture suprême. Toutefois le geste, voire la geste, de ces pionnières reste avant tout symbolique : aucune en effet, jusqu'en 2007, ne pouvait espérer figurer au second tour. Il n'en est que plus fort dans la rupture qu'il instaure et la brèche ainsi ouverte. C'est le regard des médias sur ces femmes politiques qui constitue l'objet de la présente étude dont la Ve République est le cadre. Révélateurs de l'imaginaire dominant autant qu'ils contribuent à le construire, les médias sont un creuset des représentations collectives. Quels portraits brossent-ils de ces femmes hors du commun et en quels termes les évoquent-ils ? Que nous disent-ils de l'articulation du masculin et du féminin au regard de la légitimité politique et de son évolution au cours des dernières décennies ? Autant de questions auxquelles s'efforce de répondre cet essai vif et enlevé, non dénué d'ironie, qui voudrait voir enfin démentie la formule selon laquelle, en France, les femmes sont candidates et les présidents sont des hommes.Si les femmes de pouvoir ont toujours existé, les femmes chefs d'Etat, démocratiquement élues, restent l'exception. En France, le fait est inédit, même si plusieurs d'entre elles se sont portées candidates depuis la première élection du président de la République au suffrage universel en 1965. Elles sont neuf en attendant celles qui, dans leur sillage, relèveront à nouveau le grand défi de l'investiture suprême. Toutefois le geste, voire la geste, de ces pionnières reste avant tout symbolique : aucune en effet, jusqu'en 2007, ne pouvait espérer figurer au second tour. Il n'en est que plus fort dans la rupture qu'il instaure et la brèche ainsi ouverte. C'est le regard des médias sur ces femmes politiques qui constitue l'objet de la présente étude dont la Ve République est le cadre. Révélateurs de l'imaginaire dominant autant qu'ils contribuent à le construire, les médias sont un creuset des représentations collectives. Quels portraits brossent-ils de ces femmes hors du commun et en quels termes les évoquent-ils ? Que nous disent-ils de l'articulation du masculin et du féminin au regard de la légitimité politique et de son évolution au cours des dernières décennies ? Autant de questions auxquelles s'efforce de répondre cet essai vif et enlevé, non dénué d'ironie, qui voudrait voir enfin démentie la formule selon laquelle, en France, les femmes sont candidates et les présidents sont des hommes.